Le 24 octobre 1914, le 5e Groupe est de nouveau en réserve au Moulin de Zuydschoote, avec les escadrons à pied des 5e et 15e Chasseurs. Ces deux unités sont envoyés à 13h15 à Pypegal à la disposition du commandant de la 7e Brigade de Dragons.

A 18 heures, le 5e GC est mis à la disposition de la 3e Brigade de Dragons.

Le rassemblement s'effectue au Pont de Steenstraat.

Vers 20 heures, au moment où les officiers du bataillon de TONQUÉDEC du 76e territorial font la reconnaissance du terrain avec les Anglais, une violente canonnade et une violente fusillade se déclenchent.

Celles-ci sont à l'origine d'un mouvement de panique du 76e territorial : une des compagnies tirent 27.000 cartouches en 50 mn (JMO de la 3e BD). Les trois autres compagnies se débandent et fuient vers le pont. Le Commandant DUFOUR du 89e territorial, surpris, laisse passer 2 à 300 fuyards avant de mettre en mouvement le pont tournant.

Les Dragons sous la conduite du colonel de SAINT JUST, revolver au poing, se précipitent et arrêtent la cohue en la faisant refouler vers le pont. Mais de petits groupes parviennent à passer à travers champs.

Le JMO du 76e Territorial fait état d'une section de la 9e Cie et d'1/2 section de la 2e Cie.

Le colonel ROBILLOT fait appeler le 16e Dragons et ordonne des patrouilles afin de récupérer les fuyards : une quinzaine sont envoyés à la Division.

L'ordre est rétabli à 21 heures.

La fusillade ennemie reprend à 21h30 et cesse à 22 heures.

Les lignes de la 5e DC tiennent bon.