En janvier 1916, Émile BON " au dépôt du 5e groupe cycliste à Fougères ", envoi de ses nouvelles à sa cousine Louise LABOURASSE :

Je suis arrivé en bonne santé.

Nous sommes ennuyés de ne rien faire.

Je t'assure que je m'en fais pas.

Reçois de ton cousin mes sincères amitiés.

La vue représente la caserne des Urbanistes qui hébergeait le dépôt du 5e Groupe cycliste à Fougères (35)

D'une rapide recherche, il semble qu'Émile et Louise étaient probablement originaires de la Meuse.