Lors de la violente attaque allemande, le Colonel ROBILLOT (3e BD) demande au Colonel DEVILLE s'il prend le commandement de l'ensemble des troupes ou s'il lui laisse celle de son secteur et en rend compte à la Division qui lui envoie un ordre téléphonique confirmé par écrit à 15h25 (JMO de la 3e BD) :

" Elverdinghe - 5-11-14 15h25 - Général commandant la 5e DC à Colonel ROBILLOT

Gardez le commandement qui vous est abandonné et la disposition intégrale de toutes les forces que vous aviez hier à votre disposition.

Il reste entendu que vous ne pouvez pas relever du Colonel DEVILLE, aussi longtemps qu'un ordre supérieur ne vous aura pas placé sous son commandement.

La question de commandement sera du reste incessamment tranchée.

La DC n'a en ce moment ni personnel ni matériel pour établir des liaisons téléphoniques pour l'artillerie de la 9e DC. Si cette artillerie reste sous vos ordres, des mesures seront prises pour organiser ce service demain. "