Dans le JMO de la 5e DC après le récit de la journée du 8 novembre 1914, figure l'ordre suivant signé du Général commandant la 5e Division :

" Officiers, gradés et cavaliers de la 5e Division et troupes de toutes armes qui lui étaient adjointes, vous venez depuis plus de 15 jours d'être engagés dans une lutte sans répit.

Dans une guerre de tranchées très pénible, chaque jour vous avez attaqué l'ennemi ou repoussé de violentes attaques qui se poursuivaient toute la nuit.

Votre seul repos a été de passer des premières tranchées aux secondes sous un feu extrèmement violent et ininterrompu de jour et de nuit.

Certains d'entre vous sont restés en première ligne 3 ou 4 jours sans sommeil luttant ainsi jusqu'à l'extrème limite de leurs forces. Beaucoup ont arrosé de leur sang le terrain gagné par votre indomptable énergie et qu'avec l'aide de Dieu vous avez conservé. Tous vous pouvez être fiers de ces jours passés où vous avez fait votre devoir de Français et tout votre devoir. "

D'après l'historique du 5e Groupe, le 8 novembre 1914, après une journée de repos à la Ferme de Boesinghe, le 5e GC est envoyé avec les escadrons à pied à un pont du Génie à 3 km de Boesignhe.

Il y passe la journée, le temps est froid.

Vers 18 heures, le capitaine reçoit l'ordre de se rendre le 9 novembre à Pilkem pour 5 heures.

Il décide de partir immédiatement, mais ne trouvant pas de place pour bivouaquer, il s'installe autour d'une meule.