A la suite des citations du Capitaine DE TARLÉ et du Lieutenant MULLER, l'historique du 5e GC rappelle celles reçues par d'autres officiers, sous-officiers et chasseurs :

23 septembre 1914

Citation de l'Adjudant-chef MONTCOURANT à l'ordre du Corps de cavalerie

Au cours du combat du 25 août a fait preuve d'un courage remarquable en entraînant sa section à la baïonnette sur la ligne ennemie ; ce qui a eu pour résultat de faire reculer une compagnie entière.

25 septembre 1914

Citation du Médecin auxiliaire FAGOT à l'ordre de la Division de cavalerie

En toutes circonstances, a fait preuve du plus grand zèle, du plus grand dévouement, notamment aux combats d'Aiche en Repail le 18 août et de Crèvecoeur le 26 août, où il a largement contribué à enlever nos blessés et tués.

2 octobre 1914

Citation du Capitaine DE TARLÉ à l'ordre du Corps de cavalerie

A par son sang-froid, sa fermeté de caractère et son ascendant sur ses troupes, repoussé victorieusement les attaques successives de l'ennemi, et maintenu la possession de sa ligne.

22 octobre 1914

Citation du Sergent GUILLARD

Pris sous un feu violent de mitrailleuses au moment où il recevait l'ordre de faire replier sa section, et blessé à à la jambe, a continué à donner les ordres pour le mouvement de son unité, ne s'est laissé panser qu'après avori transmis son commandement et rendu compte de sa mission.

27 octobre 1914

Citation du Chasseur VÉRA

Le 5 octobre 1914, à la défense de Lens, sa section ayant eu sa ligne de retraite coupée, a traversé le canal à la nage, a détaché une barque  et en plusieurs voyages a résussi à faire passer l'eau à toute sa section.

17 novembre 1914

Citation du Lieutenant WATRIN

Exposé à ujn feu très violent d'infanterie venant de flanc, n'a pas hésité à se porter sur le point le plus exposé pour diriger des travaux d'aménagement. A été tué pendant cette opération mais a assuré la possession d'une tranchée à son peloton.

Citation du Chasseur MATHIEU

De liaison entre le Capitaine commandant du groupe et le commandant de secteur, a exécuté de jour et de nuit un trajet de plus de 300 mètres sous un feu d'infanterie et d'artillerie.