05 janvier 2016

Bonne année 2016

Posté par dunbarne à 17:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 décembre 2015

Dans le rétroviseur

Un peu plus d'un an d'existence pour ce blog débuté en octobre 1914. L'occasion de découvrir le parcours de mon grand-père maternel, que j'ignorais. L'occasion d'élargir en évoquant également ses camarades de combat. Quelques événements à retenir : 110 messages postés, plus de 2.000 visiteurs. des prisonniers du 5e GC retrouvés, trois conférences où furent évoqués les chasseurs cyclistes, un vélo comme celui de Papy, une figurine de chasseur cycliste, la maquette d'un monument aux morts, sur la route, dans les pas du 5e... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 05:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 décembre 2015

Villers-Côterets, convoi incendié

D'autres illustrations possibles des dégâts causés lors du raid de la 5e Division de cavalerie : La légende indique : matériel allemand qu'ils ont fait sauter lors de leur retraite de la Marne   Un cycliste au milieu : probablement une estafette, agent de liaison
Posté par dunbarne à 20:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 décembre 2015

Noël au bivouac pour le 5e Groupe

Noël 1915, entre Mourmelon le Petit et Sept-Saulx, secteur G 3 Des poêles et de vagues cheminées sont installés dans les abris où l'on brûle les quelques débris de charbon qui parviennent jusqu'en première ligne. Un chien boche vient jusque dans nos lignes, le Capitaine BASSE l'adopte et le baptise G 3 [du nom du secteur]. Il deviendra vite une figure connue du Groupe et même de la Division. Le 25 décembre le séjour [aux tranchées et au bivouac] est ramené à 10 jours.  
Posté par dunbarne à 05:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 décembre 2015

Forêt de Villers-Côterets : convoi incendié

Cette carte postale,non datée, récemment dénichée, pourrait illustrer l'évocation du 9 septembre 1914 lors du raid de la 5e Division de cavalerie : " C'est ainsi qu'au carrefour de Villers-Cotterets / Soissons, le 2è peloton surprend un convoi allemand d'autos portant des munitions et se dirigeant du Nord au Sud. Après une assez vive fusillade avec les cyclistes de l'escorte, le convoi est pris et détruit par l'incendie."
Posté par dunbarne à 07:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 décembre 2015

Avant-garde, reconnaissance, couverture

A 5 heures, le 14 septembre 1914, le Groupe part et rejoint la Division de cavalerie à Crèvecoeur le Petit. Il se place à l'avant-garde vers Montdidier. Halte gardée à la sortie Nord de Montdidier. Puis la marche continue vers le Nord, par Pierrepont, Plessiers, Mézières. Là, le groupe essuie quelques coups de feu partis de la côte 102 et des petits bois à l'Est de celle-ci. Une section est poussée en avant au carrefour de la Maison-Blanche, quelques cavaliers ennemis s'enfuient et la marche continue : le 1er peloton avec un... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 05:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 décembre 2015

De nouveau avec la Division

Le 13 septembre 1914, à 10 h, le Groupe reprend sa place dans la colonne de la Division. Il est à l'avant-garde avec la 5e Brigade légère. Un peloton cycliste est chargé d'une embuscade sur la route de Saint-Just à Clermont, où sont signalées des autos allemandes. On relève des traces de nombreux isolés et quelques prisonniers sont capturés. On passe par Beauvais, Fouquerolles, Le Plessier, Nourard le Franc et Saint Just en Chaussée, où le Groupe s'installe pour la nuit avec mission de garder le débouché des routes Clermont,... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 19:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 décembre 2015

La pluie, réquisitions de chaussures

Le 11 septembre 1914, le Groupe est à l'arrière-garde qui se met en route pour rejoindre la Division de cavalerie dans la région de Beauvais par Noroy, Saint-Rémy en l'Eau, Fournival, Bulles, où a lieu un repas ; les habitants, par ordre d'un officier d'état-major, ont préparé une soupe chaude. Puis le Groupe traverse Rémérangles, Bresles, Therdonne, Beauvais, et arrive au Becquet Saint Paul, où il cantonne avec l'artillerie toute la journée du 12. Le 12 septembre, la pluie continue à tomber et ce mauvais temps rend le cantonnement... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 05:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 novembre 2015

80 kilos de pain

[...] Laissant le peloton cycliste en barrage, notre colonne reprend sa marche et traverse la grand' route à 1 km du convoi allemand arrêté. A ce moment arrive de l'ouest, une auto de la Division avec le Capitaine BOUFFET qui demande avec insistance de continnuer la marche en raison de la situation au milieu des colonnes ennemies. Après quelques minutes de repos et quelques paroles d'encouragement, on arrive à faire repartir les hommes et on gagne péniblement Bailleul le Soc, où on arrive à 23 heures. De là, l'auto va chercher 80... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 05:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 novembre 2015

A travers les colonnes ennemies

[...] Pendant que la colonne arrivait à la patte d'oie, un convoi d'automobiles précédé d'une auto d'état-major venant de Verberie, s'arrête à 500 m du carrefour de la Croix en voyant les culottes rouges (?) des cyclistes de pointe. On fait signe à la colonne à pied de presser le pas et toute la colonne traverse la route pendant que le convoi allemand n'ose pas avancer. Enfin on arrive au pont sur l'Oise qu'on traverse sous protection d'un peloton cycliste qu'on laisse en arrière-garde. Il est 17 h ; on apprend là que la Division a... [Lire la suite]
Posté par dunbarne à 09:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]