Un Chasseur Cycliste dans la Grande Guerre

15 septembre 2017

Marcel TASSART (1891 - 1918)

Le nom de Marcel TASSART apparaît dans l'historique du 5e GC parmi les blessés du 3 novembre 1914.

Une recherche sur le site mémoire des hommes révèle qu'un Marcel TASSART est décédé des suites de maladie le 23 octobre 1918.

archives_K110468R

Cette fiche permet de relever les références de la fiche matricule conservée aux archives de l'Oise. Ce document va permettre de vérifier s'il s'agit du même homme qui fut blessé le 3 (ou 4 sur la fiche matricule) novembre 1914.

C'est bien le cas : la blessure est bien mentionnée au bas de ce document.

Marcel était né en 1891 à Cuise la Motte (60). Lors de son recensement en 1911, il exerçait la profession d'opticien.

Incorporé en novembre 1912 au 29e BCP, il passe au Groupe cycliste de la 5e Division de cavalerie le 20 octobre 1913.

Le 11 octobre 1916, il est blessé pour la seconde fois dans la forêt de Parroy.

Il est cité à l'ordre du Groupe le 22 mars 1917 :

A accompli son devoir et a été blessé deux fois.

crx_g1

Marcel est décédé le 23 octobre 1918 à l'HOE n°4 à Villotte (55).

Son nom figure sur le monument aux morts de la commune de Croutoy (60).

Posté par dunbarne à 05:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


10 septembre 2017

Le prix du 3 novembre

Les combats du 3 novembre 1914 et l'avancée en pointe dans Bixschoote avant de devoir abandonner la position pour se retirer sur les deuxièmes lignes ont un coût : un grand nombre de victimes.

L'historique indique les noms suivants parmi les blessés :

  • le sergent JOLY,
  • les caporaux FOUREY, BLANCHET, MALQUIN,
  • les chasseurs ROUSELLE, JANNET, BOURLET, MAURICE, ROISIN, MIETTE, PALANQUE, TURLURE, CLICQUOT, PETIT, Marcel TASSART, LEFEVRE, TRIBOUT, MERCIER, GEOFFROY et LÉTOFFÉ.

Soit 20 blessés.

Posté par dunbarne à 01:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

05 septembre 2017

Les cyclistes en pointe dans Bixschoote

Après une nuit calme, l'ordre d'opérations du 3 novembre 1914 est toujours le même : reprise de l'offensive.

Le premier objectif à atteindre le plus tôt possbile est le pont du ruisseau St Jean sur la grand'route de Dixmude.

L'attauqe sera couverte à droite par la 87e Division territoriale, la 5e Brigade légère disposant d'un peloton cycliste du 5e GC.

Préparation d'artillerie avant l'attaque.

Les troupes d'attaque seront formées dans les tranchées et remplacées au fur et à mesure de la marche en avant par les cavaliers à pied.

La réserve est constituée par un régiment de la 3e BD au sud-ouest du moulin de Zuydschoote.

Légère progression des troupes.

La 5e BL a des éléments dans les maisons est de Bixchoote : le peloton cycliste et le 41e. Elle est en liaison à gauche avec la 7e BD et à droite avec l'infanterie.

A 17 heures, très violente contre-attaque allemande progressant le long de la route de Dixmude. La 7e BD est obligée de se replier, la 5e BL également.

Posté par dunbarne à 05:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

30 août 2017

Bixschoote très disputé

Le 2 novembre 1914, le JMO de la 5e DC indique qu'elle attaque dans la direction de Draatbank avec pour objectifs :

  • s'établir et se retrancher au Nord de Bixschoote, tenant les débouchés nord et nord-est du village,
  • refouler l'ennemi au nord du ruisseau St-Jean.

Son front de combat : entre la grand'route de Dixmude incluse et la ligne lisière est de Bixschoote, confluent des ruisseaux St-Jean et Corverbeck.

Les premières tranchées allemandes font face à la lilsière nord-est de Bixschoote.

D'après l'historique du 5e GC, le 3e peloton progresse le long de la route à l'ouest de Bixschoote et construit une nouvelle tranchée. Il s'y installe et s'organise.

Posté par dunbarne à 05:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

29 août 2017

Jean MANSION (1888 - 1914)

Jean MANSION était couvreur zingueur lors de son conseil de révision. Il était né à Saint-Etienne sur Suippe (51) en 1888.

Incorporé au 25e BCP en octobre 1909, il fut nommé 1ère classe en septembre 1910, avant d'être envoyé dans la disponibilité avec le certificat de bonne conduite en septembre 1911.

Ayant déménagé à Reims en 1912, il dépendit alors du 106e RI, régiment administrant le Groupe cycliste de 5e Division de cavalerie où il fut affecté à compter du 1er octobre 1913.

Rappelé lors de la mobilisation générale, il rejoint la caserne St-Memmie à Chalons.

Il fut tué le 1er novembre 1914 à Bixchoote (Belgique).

archives_H540576R

Son nom figure sur le monument aux morts de Saint-Etienne sur Suippe et parmi la liste des 4.567 Rémois victimes de la guerre 1914-1918.

Posté par dunbarne à 01:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


20 août 2017

Victor LOBGEOIS (1889 - 1914)

Victor LOBGEOIS était né en 1889 à Creil (60).

Fraiseur lors de son incorporation au 120e RI en octobre 1910. Nommé 1ère classe en octobre 1911, avant d'être libéré avece le certificat de bonne conduite en septembre 1912.

Rappelé lors de la mobilisation générale le 2 août 1914, il rejoint le goupe cycliste du 106e RI, c'est-à-dire le 5e Groupe cycliste.

archives_H300524R

Marié en 1913 à Creil avec Raymonde BOITAUX, il laissait une veuve.

Son nom est gravé sur le monument aux morts de Creil.

Posté par dunbarne à 10:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

15 août 2017

Georges CAILLET (1888 - 1914)

Parcourant les fiches matricules des archives de la Marne, j'ai retrouvé celle de l'un des hommes du 5e Groupe cycliste : Georges CAILLET.

Georges était né à Asfeld (08) en 1888. Lors de son recensement, il était garçon de magasin à Paris.

Incorporé en 1909 au 162e RI, il avait obtenu le brevet de vélocipédiste lors des épreuves des 18 et 19 août 1911 devant la commission de Verdun. Envoyé dans la disponibilité un mois plus tard avec le certificat de bonne conduite.

En 1912, il épousa à Creil (60) Marie WEBER.

Le 1er octobre 1913, lors de la mise sur pied des nouvelles unités cyclistes, il est affecté au 106e RI et au Groupe cycliste de la 5e Division de cavalerie.

Rappelé le 1er août 1914, il rejoint Chalons sur Marne et le 5e Groupe.

Trois mois plus tard, le 1er novembre 1914, il décède des suites de ses blessures à Bixchoote (Belgique).

archives_C730167R

Il était âgé de 25 ans.

Son nom est inscrit sur le monument aux morts de Fismes (51).

Georges est le premier breveté vélocipédiste du 5e GC dont je trouve la trace.

Posté par dunbarne à 05:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

05 août 2017

Les risques du métier

Tous les cyclistes ont eu à réparer une crevaison. Voici une scène de manoeuvres représentant des chasseurs cyclistes à l'oeuvre

crevaison

Les bicyclettes sont antérieures à 1912 : on distingue deux tiges de selle sur celle qui est retournée.

Carte envoyée par un anonymé en 1912 probablement à sa fiancée et se plaignant de ne pas avoir de papier à lettres et être obligé d'utiliser deux cartes : où est la deuxième ?... Mystère.

Posté par dunbarne à 17:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 juillet 2017

Non, Victor n'est pas mort à la guerre...

... mais plus tard.

Il y a deux mois, j'évoquai ici le texte d'une carte postale écrite par un certain V. BOOMS, d'après la signature, 

Carte doublement intéressante parce qu'elle représentait le 5e Groupe cycliste lors d'une manoeuvre et expédiée par un homme de cette unité.

Voici quelques jours, au cours d'autres recherches sur le site des archives de la Marne, j'ai retrouvé trois fiches matricules d'hommes du 5e GC, dont celle de Victor.BOOMS.

Victor était né à Ville en Selve (51) en 1888. Lors de son recensement il était domestique de culture. Par la suite il passa le permis de conduire et exerça comme conducteur d'automobiles (voitures légères).

Il fut incorporé au 25e BCP en octobre 1909, où il accomplit son service jusqu'en septembre 1911, avec un certificat de bonne conduite à la clé.

Affecté le 1er octobre 1913 au 106e RI et au " groupe spécial de la 5e Division de cavalerie ".

Rappelé lors de la mobilisation générale, il rejoint le 106e RI à Chalons sur Marne et le 5e Groupe cycliste.

Le 28 octobre 1918, il est évacué vers un hôpital et bénéficie d'une convalescence à compter du 6 novembre 1918.

Il est décédé le 18 août 1930 à Cuis (51). Il avait 42 ans.

 

Posté par dunbarne à 05:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 juillet 2017

Général Félix ROBILLOT (1865 - 1943)

Le nom du Général ROBILLOT a été cité à plusieurs reprises sur le blog.

Il se prénommait Félix Adolphe et était né à Poitiers en 1865.

Le dossier de la Légion d'honneur consutlatble dans la base Léonore nous apprend qu'il fut élève à Saint-Cyr entre 1884 et 1886, puis qu'à sa sortie il choisit d'entrée à l'École de cavalerie de Saumur comme sous-lieutenant.

Un an plus tard, il est affecté comme sous-lieutenant au 5e Hussards, puis comme lieutenant au 6e Régiment des Chasseurs d'Afrique en décembre 1890. Il fait campagne en Algérie.

Détaché à l'Etat-major hors cadre au Soudan, il est mis à la disposition du département de la Marine entre 1893 et 1894.

En 1894, il est affecté au 4e Hussards et est nommé Chevalier de la Légion d'honneur, puis est élevé par la suite aux dignités suivantes :

  • Officier alors qu'il était Chef d'escadron au 8e Hussards,
  • Commandeur en novembre 1914, alors qu'il était Colonel et commandait la 5e Division de cavalerie,
  • Grand officier en 1923 alors qu'il commandait la division d'occupation de la Tunisie,
  • Gand Croix en 1926.

legion_1

En 1902, il avait épousé à Versailles Antonia, Marie, Odette EUDES d'EUDEVILLE.

Il est décédé en août 1943 à Poitiers.

Posté par dunbarne à 10:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]