Un Chasseur Cycliste dans la Grande Guerre

15 septembre 2019

Eugène BOR (1895 - 1942)

Eugène BOR était né en 1895 dans le 1er arrondissement de Paris.

La profession indiquée sur sa fiche matricule lors de son incorporation au 5e GC en décembre 1914, était " coureur cycliste ".

Le 5 juillet 1915, il passa au 17e BCP (et plus probablement au 57e BCP, le bataillon de réserve) et fut grièvement blessé deux mois plus tard à Souchez.

Évacué et soigné, sa convalescence se prolongea jusqu'en septembre 1916.

Il fut cité à l'ordre du 57e BCP le 14 janvier 1917. Cette citation était représentée par une étoile de bronze sur le ruban de sa croix de guerre.

Cx guerre 1418

Détaché en mars 1917, il fut muté deux mois plus tard à la société d'éclairage électrique de Paris, puis en février 1918 à l'usine Amerigo et Rodolphe à Puteaux, deux mois plus tard à l'usine Renault et enfin au mois d'octobre 1918, à la société ouvrière de roulement à billes à Paris 20e.

Démobilisé en 1919 et réformé définitivement, il fut pensionné à 100 % pour tuberculose.

Il se maria en 1922 avec Marie Octavie Bongard.

Son dossier de Légion d'honneur sur la base Léonore m'a permis de retrouver la date de son décès en 1942 et la confirmation de la concession de la Médaille militaire par décret du 23 mars 1934. Il fut fait Chevalier de la Légion d'honneur par décret publié au Journal officiel du 8 juillet 1934.

med_mil_1 legion_1

Eugène BOR est décédé dans sa 47e année à Paris 1er. Il est inhumé à Vanves (92).

 

Posté par dunbarne à 01:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


10 septembre 2019

André NOËL (1891 - 1925)

André NOËL, coureur cycliste lors de son recensement, était né en 1894 à Paris 10e. Son père était gantier et sa mère, fleuriste. André était un des champions de la France athlétique et sportive, société créée en 1904.

Incorporé le 7 septembre 1914 au 5e Groupe cycliste, il fut nommé caporal le 9 novembre 1914.

En octobre 1915, il fut classé " services auxiliaires " en raison d'une cardiopathie et de crises de tachycardie essentielle.

Il fut réformé deux mois plus tard pour tuberculose.

Une photo de presse le représente en 1919 avec sa bicyclette

Noël [coureur cycliste, posant avec sa bicyclette] : [photographie de presse] / [Agence Rol]

Il est décédé célibataire en 1925 à Paris 13e. Il était âgé de 31 ans.

Posté par dunbarne à 05:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 septembre 2019

Charles MANTELET (1894 - 1955)

Sur l'affiche illsutrant le message relatif aux champions cyclistes incorporés au 5e Groupe cycliste, on relève le nom de MANTELET, vainqueur du Championnat de Paris qui se courait sur 100 km.

Comme Georges CUVELIER, il courait pour la marque Griffon. En 1911 et 1912, il avait remporté le Paris-Roubaix des amateurs.

Il s'agit de Charles MANTELET qui était né en 1894 à Paris 18e.

Sa fiche matricule conservée aux archives départementales de Seine et Marne indique qu'il était cycliste. Son père était cocher.

Incorporé au 5e GC le 1er septembre 1914, il fut réformé pour faiblesse, bronchite chronique et amaigrissement le 8 octobre 1915, puis rayé des contrôles du 5e GC cinq jours plus tard.

Sur Gallica-BNF, une des photos de presse le représente en 1921 lors du Critérium des As :

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b53067393p/f1.highres

Il se maria peu de temps avant la libération de Paris le 15 juillet 1944 avec Raymonde DUCHAN.

Il est décédé en 1955 à Paris 7e dans sa 61e année.

 

Posté par dunbarne à 05:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 août 2019

Pierre VUGÉ (1889 - 1918)

Né en 1889 à Paris 19e, Pierre VUGÉ était un champion indépendant, licencié au Véloce-club des Buttes-Chaumont.

En 1908, il remporta le prix Fernand Charron devant Lapize. En 1909, il gagne au sprint le Paris-Amiens, et se classe premier lors de l'épreuve de 150 km du brevet militaire de l'UVF avec une moyenne de 32 km/h. Il remporte également le Paris-Louviers.

Le 16 août 1910, il avait gagné la 5e étape du Tour de France des indépendants organisé par Peugeot et Wolber et doté de 50.000 francs de prix.


Source : Gallica-BNF - L'Auto

Il exerçait la profession de tabletier, comme son père et ses frères, lors de son incoporation au 25e BCP à St-Mihiel, où il avait accompli son service militaire entre 1910 et 1912.

Il avait reçu le certificat de bonne conduite.

Lors de la mobilisation générale, il est affecté au 106e RI et au 5e GC.

Au mois de mars 1915, lors de son mariage avec Joséphine Girard, les époux avaient légitimé leur fils Louis âgé de 7 ans.

Au mois de décembre 1915, Pierre fut affecté au 65e BCP (réserve du 25e BCP) comme agent de liaison.

Il fut cité à deux reprises :

  • le 29 avril 1917 à l'ordre de la Division,
  • le 17 juillet 1918 à l'ordre du bataillon.

Le ruban de sa Croix de guerre portait une étoile d'argent et une étoile de bronze.

Pierre VUGÉ est mort dans sa 39e année, des suites de maladie contractée en service à Thoix (80).

Deux de ses frères sont également morts pour la France : Gustave en 1917 et Philémon en captivité en Allemagne en 1918.

Un autre de ses frères, André né en 1900, fut également coureur cycliste.

Le corps de Pierre fut rapatrié en 1921 et inhumé au cimetière parisien de Pantin (93). Quelques cyclistes entouraient la famille comme le rappelle le journal l'Auto.

Posté par dunbarne à 01:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 août 2019

Alphonse SIMÉONI (1889 - 1962)

SIMÉONI se prénommait Alphonse. Il était né à Paris 14e en 1889.

Signes particuliers relevés sur sa fiche matricule : cicatrices de chute de bicyclette (tête, bras, jambes). Il accomplit son service militaire au 151e RI de Verdun et obtint le certificat de bonne conduite à l'issue de celui-ci.

Rappelé lors de la mobilisation générale, il rejoint le 106e RI et est affecté au 5e Groupe cycliste.

A la suite d'une chute dans une tranchée allemande le 29 septembre 1915, il se fracture le péronné. Il est évacué et reste plusieurs mois en convalescence.

Il rejoint le dépôt le 30 juin 1916. Il est alors classé " services auxiliaires " et détaché à la Société des engrenages Citroën le 3 juillet 1916 jusqu'à sa démobilisation en 1919.

Après la guerre, Alphonse SIMÉONI participa au Critérium des cyclo-porteurs de journaux de 1930 (journal L'Auto).

En 1931, il épousa Alice Bizolier.

Il est décédé en 1962 dans sa 73e année.

 

Posté par dunbarne à 05:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


25 août 2019

Les champions cyclistes du 5e Groupe

La lecture du journal l'Auto m'a permis d'apprendre qu'avant son service militaire, Georges CUVELIER était un cycliste amateur prometteur.

Une de ses premières courses, alors qu'il n'était pas encore au Vélo-club de Levallois, fut celle organisée par la marque de bicyclette Griffon : " Premier pas Griffon ". Griffon était une marque de bicyclette, déposée par Peugeot (ou les Fils de Peugeot frères) d'après le site l'encyclo du vélo.

Cette course réservée aux amateurs non licenciés se déroulait en février 1914 ; Georges se classa à la 2e place.

Licencié au Vélo-club de Levallois, on le retrouve 3e du Paris-Nemours en avril 1914.

Sa victoire sur le parcours Villiers-Meaux et retour (72 km) lui permet de voir son nom sur un encart publicitaire de la marque Griffon aux côtés de ceux de MANTELET et Frank HENRY.

L'Auto-vélo___automobilisme_cyclisme_athlétisme_[

Au mois de juillet il termina à la 3e place du Grand prix de Courbevoie (10 km), derrière PÉLISSIER (1er) et PAUMIER (second).

Un mois plus tard, la guerre est déclarée.

En 1915, le journal l'Auto mentionne alors où sont les champions de toute discipline et toute catégorie. Il cite ainsi les noms d'autres cyclistes incorporés au 5e Groupe cycliste, aux côtés de Georges :

  • Alphonse SIMÉONI, un spécialiste des courses à prime,
  • Pierre VUGÉ, champion indépendant,
  • Charles MANTELET, champion de la marque Griffon,
  • André NOËL, champion de la France athlétique et sportive (FAS),
  • Eugène BOR, coureur indépendant du Club athlétique de la Société générale (CASG).


Source L'auto - Gallica-BNF

Par la suite, l'Auto publiera quelques nouvelles de ces hommes dans la rubrique " Nouvelles des nôtres ".

 

 

Posté par dunbarne à 01:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 août 2019

Des prix sous l'influence chasseurs

Malgré le programme et les têtes d'affiche alors très populaires, le public ne fut pas au rendez-vous de la manifestion organisée par Georges CUVELIER

L'Auto-vélo_07-07-1939

Parmi les coureurs participants, on notait la présence d'Antonin MAGNE ancien champion du monde 1936, Charles PELISSIER, Georges SPEICHER était le champion de France 1939 sur route, ancien vainqueur du Tour de France et champion du monde 1933, Amédée FOURNIER médaillé d'argent de la poursuite par équipes aux JO de 1932, Alexis BLANC-GARIN recordman de l'heure 1933.

Parmi les internationaux : Bruno LOATTI champion d'Italie 1939, Jef VAN DE VIJVER champion du monde de vitesse 1938 et 1939, Henrik SZAMOTA champion de Pologne 1929-30-31.

Les trois courses portaient des noms en relation direct avec les Chasseurs cyclistes :

  • la finale du Prix des Chasseurs cyclistes (vitesse internationale) fut remportée par Bruno LOATTI ;
  • la finale du Prix des Diables bleus (omnium national en trois manches) fut remportée par Georges SPEICHER ;
  • le Grand prix de la Sidi-Brahim (demi-fond sur 50 km) fut remporté par Alexis BLANC-GARIN.

Posté par dunbarne à 05:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 août 2019

Georges CUVELIER, coureur cycliste

Il semble bien que le caporal Georges CUVELIER du 5e GC récemment évoqué ici, soit le champion cycliste des années 1920.

Un article du Journal Paris-Soir du 5 juillet 1939 rappelle ainsi que Georges CUVELIER était un ancien chasseur cycliste


Source BNF - Retronews

Cet article nous apprend que Georges CUVELIER organisa au Vélodrome Buffalo le 6 juillet 1939, une réunion sportive présentant un palmarès attrayant avec quelques-uns des plus grands noms du cyclisme, afin de réunir des fonds pour l'érection du monument à la mémoire des chasseurs cyclistes tombés lors du conflit.

Cette manifestation, placée sous le haut patronage d'Edouard DALADIER, alors Président du Conseil, et sous la présidence du Ministre des pensions Auguste CHAMPETIER DE RIBES, fut un succès.


Source BNF - Retronews

 

 

Posté par dunbarne à 16:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 août 2019

Georges CUVELIER (1895 - 1974)

A la recherche des anciens compagnons d'armes de Georges CHAUVIN, j'ai retrouvé trace de quelques-uns d'entre eux grâce à l'aide de collectionneurs. L'un d'eux m'a communiqué une de ses trouvailles : l'annuaire 1938 de l'Union des Chasseurs cyclistes (UCC).

Parmi les noms des anciens du 5e GC, j'ai relevé celui de Georges CUVELIER dont j'ai pu retrouver la fiche matricule sur le site des archives de Paris.

La première chose que j'ai remarquée après avoir vérifé son passage au 5e GC, c'était la profession de coureur cycliste qui était indiquée en rouge, rayée et remplacée postérieurement par celle de Directeur de garage.

Georges CUVELIER était un enfant naturel qui fut reconnu puis légitimé par le mariage de ses parents.

Affecté au 5e Groupe cycliste dès son incorporation en décembre 1914, il avait été nommé caporal en avril 1915. Il rejoint le front en novembre 1915 jusqu'au 10 avril 1918, date laquelle il est affecté au 1er Groupe d'aviation.

Breveté pilote le 13 août 1918, il part en perfectionnement aux camps d'Avord et de Pau, avant d'être démobilisé.

Après guerre, il semblerait avoir poursuivi une carrière sportive comme cycliste, à moins qu'il s'agisse d'homonymie.

Le palmarès du coureur Georges Cuvelier est sur cette page : http://www.siteducyclisme.net/coureurfiche.php?coureurid=24844

Plusieurs photos de presse le représente sur le site Gallica-BNF : en voici une le représentant en 1926, année de son meilleur classement au Tour de France (8e au général et premier français).

[Parc des Princes, 1/8/26, cyclisme sur piste,] Cuvelier : [photographie de presse] / [Agence Rol]

J'ai vainement cherché un autre Georges Cuvelier né à Paris le 26 mai 1896 (date indiquée sur différents sites) en parcourant les tables décennales des vingt arrondissements parisiens.

Georges CUVELIER est décédé dans sa 79e année en 1974 à Épinay sur Orge.

Posté par dunbarne à 15:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 avril 2019

Des Dragons en renfort

Des escadrons à pied du 9e régiment de Dragons viennent renforcer les chasseurs et les marins le 28 décembre au matin.

De la Maison du asseur on prend d'enfilade les maisons du village.

Grâce à cet appui une compagnie de fusiliers-marins et un escadron de dragons peuvent entrer dans Saint-Georges.

Ils se fortifient à la lisière Est.

Au cours de cette opération le lieutenant AMYOT D'INVILLE et le sous-lieutenant DE VEAUX DE SANCY du 9e Dragons sont tués.

archives_B180634R -archives_K560156R

Mais aussi 7 hommes tués, 2 disparus et 32 blessés.

Posté par dunbarne à 01:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,