Un Chasseur Cycliste dans la Grande Guerre

15 août 2017

Georges CUISSET (1888 - 1914)

Parcourant les fiches matricules des archives de la Marne, j'ai retrouvé celle de l'un des hommes du 5e Groupe cycliste : Georges CAILLET.

Georges était né à Asfeld (08) en 1888. Lors de son recensement, il était garçon de magasin à Paris.

Incorporé en 1909 au 162e RI, il avait obtenu le brevet de vélocipédiste lors des épreuves des 18 et 19 août 1911 devant la commission de Verdun. Envoyé dans la disponibilité un mois plus tard avec le certificat de bonne conduite.

En 1912, il épousa à Creil (60) Marie WEBER.

Le 1er octobre 1913, lors de la mise sur pied des nouvelles unités cyclistes, il est affecté au 106e RI et au Groupe cycliste de la 5e Division de cavalerie.

Rappelé le 1er août 1914, il rejoint Chalons sur Marne et le 5e Groupe.

Trois mois plus tard, le 1er novembre 1914, il décède des suites de ses blessures à Bixchoote (Belgique).

archives_C730167R

Il était âgé de 25 ans.

Son nom est inscrit sur le monument aux morts de Fismes (51).

Georges est le premier breveté vélocipédiste du 5e GC dont je trouve la trace.

Posté par dunbarne à 05:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


05 août 2017

Les risques du métier

Tous les cyclistes ont eu à réparer une crevaison. Voici une scène de manoeuvres représentant des chasseurs cyclistes à l'oeuvre

crevaison

Les bicyclettes sont antérieures à 1912 : on distingue deux tiges de selle sur celle qui est retournée.

Carte envoyée par un anonymé en 1912 probablement à sa fiancée et se plaignant de ne pas avoir de papier à lettres et être obligé d'utiliser deux cartes : où est la deuxième ?... Mystère.

Posté par dunbarne à 17:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 juillet 2017

Non, Victor n'est pas mort à la guerre...

... mais plus tard.

Il y a deux mois, j'évoquai ici le texte d'une carte postale écrite par un certain V. BOOMS, d'après la signature, 

Carte doublement intéressante parce qu'elle représentait le 5e Groupe cycliste lors d'une manoeuvre et expédiée par un homme de cette unité.

Voici quelques jours, au cours d'autres recherches sur le site des archives de la Marne, j'ai retrouvé trois fiches matricules d'hommes du 5e GC, dont celle de Victor.BOOMS.

Victor était né à Ville en Selve (51) en 1888. Lors de son recensement il était domestique de culture. Par la suite il passa le permis de conduire et exerça comme conducteur d'automobiles (voitures légères).

Il fut incorporé au 25e BCP en octobre 1909, où il accomplit son service jusqu'en septembre 1911, avec un certificat de bonne conduite à la clé.

Affecté le 1er octobre 1913 au 106e RI et au " groupe spécial de la 5e Division de cavalerie ".

Rappelé lors de la mobilisation générale, il rejoint le 106e RI à Chalons sur Marne et le 5e Groupe cycliste.

Le 28 octobre 1918, il est évacué vers un hôpital et bénéficie d'une convalescence à compter du 6 novembre 1918.

Il est décédé le 18 août 1930 à Cuis (51). Il avait 42 ans.

 

Posté par dunbarne à 05:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 juillet 2017

Général Félix ROBILLOT (1865 - 1943)

Le nom du Général ROBILLOT a été cité à plusieurs reprises sur le blog.

Il se prénommait Félix Adolphe et était né à Poitiers en 1865.

Le dossier de la Légion d'honneur consutlatble dans la base Léonore nous apprend qu'il fut élève à Saint-Cyr entre 1884 et 1886, puis qu'à sa sortie il choisit d'entrée à l'École de cavalerie de Saumur comme sous-lieutenant.

Un an plus tard, il est affecté comme sous-lieutenant au 5e Hussards, puis comme lieutenant au 6e Régiment des Chasseurs d'Afrique en décembre 1890. Il fait campagne en Algérie.

Détaché à l'Etat-major hors cadre au Soudan, il est mis à la disposition du département de la Marine entre 1893 et 1894.

En 1894, il est affecté au 4e Hussards et est nommé Chevalier de la Légion d'honneur, puis est élevé par la suite aux dignités suivantes :

  • Officier alors qu'il était Chef d'escadron au 8e Hussards,
  • Commandeur en novembre 1914, alors qu'il était Colonel et commandait la 5e Division de cavalerie,
  • Grand officier en 1923 alors qu'il commandait la division d'occupation de la Tunisie,
  • Gand Croix en 1926.

legion_1

En 1902, il avait épousé à Versailles Antonia, Marie, Odette EUDES d'EUDEVILLE.

Il est décédé en août 1943 à Poitiers.

Posté par dunbarne à 10:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 juillet 2017

Aux tranchées, au pont de Steenstraat

Rien de spécial dans la nuit du 31 octobre au 1er novembre 1914.

L'ordre d'opérations de la journée est le suivant :

L'offensive allemande a faibli ; au nord, une contre-attaque a été repoussée de Ramescapelle les éléments ennemis qui s'en étaient emparés et les a rejetés dans les inodations de l'Yser.

Au sud, les Anglais, avec l'appui d'éléments des 9e et 16e Corps ont repris toutes les positions qui leur avaient été enlevées hier.

Le 1er novembre, l'offensive sera reprise sur tout le front.

La 5e DC et la 87e DT, tout en maintenant d'une façon absolue l'intégrité des positions acquises, chercheront à progresser sur Draatsbank et Mangelaare.

Le 5e GC sera rendu à 5 heures à Lizerne à la disposition du Colonel ROBILLOT en vue de relever le 4e GC. Il prend position aux tranchées près du pont de Steenstraat

JMO de la 5e DC - Mémoire des hommes

 

La relève du 1/2 secteur de gauche se fera par la moitié du Groupe cycliste le 1er novembre, puis l'autre moitié relèvera le 1/2 secteur de droite le 2 novembre. Les relèves s'opèreront à la nuit tombante.

Au cours de cette journée les chasseurs CAILLET, LOBGEOIS et MANSION sont tués, TOURNIER, LEROY et COLDER sont blessés.

Les troupes relevées cantonnent à Zuydschoote.

Posté par dunbarne à 05:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


20 juillet 2017

En réserve au Moulin

Pendant la nuit du 30 au 31 octobre 1914, aucune fusillade n'est signalée aux avants-postes, juste quelques coups de canons isolés.

L'ordre de la Division pour la journée :

Les attaques allemandes ont été partout repoussées, l'artillerie paraît avoir fait subir à l'ennemi de très fortes pertes. La 5e DC disposant du 80e RI organisera solidement le secteur qu'elle a mission de tenir et se constituera une réserve, prête à passer à l'offensive.

La réserve est aux ordres du Colonel ROBILLOT et échelonnée au sud-ouest du Moulin de Zuydschoote, en position à 7 heures.

Elle comprend :

  • la 3e Brigade de Dragons,
  • un bataillon du 41e RI,
  • le bataillon du 60e BCP,
  • les Groupes cyclistes des 5e DC et 4e DC,
  • l'escadron cycliste BON.

Le PC est à la ferme près du Moulin de Zuydschoote.

Le secteur reste calme tout l'après-midi.

 

Posté par dunbarne à 10:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

15 juillet 2017

Les Chasseurs Cyclistes au combat

Je découvre avec plaisir le livre de Bruno BARRIER : les Chasseurs Cyclistes au combat.

Dans un souci du détail, les couleurs de la couverture rappellent le bleu chasseur de l'uniforme et les passepoils jonquille.

Le 5e Groupe cycliste y est abondamment cité pour sa participation active aux combats du Cambrésis en 1914 ; le blog y est également mentionné.

L'auteur, à qui je renouvelle mes remerciements, a réalisé un très gros travail de recherches depuis de nombreuses années. Cet ouvrage s'inscrit tout à fait dans la redécouverte de l'histoire oubliée des chasseurs cyclistes. Rappelons au passage que Bruno a également créé un forum sur cette fameuse histoire.

Cet ouvrage est publié comme hors-série n°5 de Cambrésis Terre d'Histoire.

Posté par dunbarne à 17:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

30 juin 2017

Prêt pour l'attaque

Dans la nuit du 29 au 30 octobre 1914, canonnade et fusillade sans importance aux avant-postes.

Au matin du 30 octobre les attaques reprennent. La 5e DC a pour mission d'attaquer vers Draai bank sur le secteur compris entrre la route de Dixmude et la lisière est de Bixschoote.

Les troupes d'attaque comprennent :

  • un bataillon du 41e RI,
  • le 60e BCP,
  • le 5e Groupe cycliste,
  • les escadrons à pied des 9e et 16e Dragons,
  • les escadrons à pied des 5e et 15e Chasseurs à cheval.

Cetta attaque sera appuyée par 4 batteries de 75 (2 de la 5e DC et 2 de la 4e DC).

Le PC du général commandant la 5e DC est au moulin de Zuydschoote.

A 9h15, une forte attaque allemande se produit à l'est et à l'ouest de la route de Dixmude. L'attaque prévue ne pourra avoir lieu qu'après avoir repoussé celle de l'ennemi.

A 10h, une importante infanterie allemande (estimée à plus d'une division) progresse en plusieurs colonnes de Dixmude vers Steenstraat. La tête de cette infanterie est à 800 m au nord du carrefour de Bixschoote.

A 11h15, le 4e GC mis à la disposition de la 5e DC arrive et est affecté à la réserve ; à 12 h une brigade de cavalerie arrive en renfort.

A 13h l'attaque allemande progresse sur l'ensemble du front : Bixschoote est évacué ainsi que les tranchées de première ligne.

A 14 h, le feu très violent se poursuit.

A 16 h, le bataillon du 41e RI reprend les tranchées au carrefour de Bixschoote et peut s'y maintenir.

L'attaque allemande est repoussée à la fin de la journée : les emplacements tenus le matin sont de nouveau occupés, à l'exception de Bixschoote rendu inhabitable par suite du nombre énorme de cadavres ennemis présent.

A 17 h, l'ordre de cantonnement est donné.

Le PC est installé à Woesten avec le 5e GC.

A minuit, tous les éléments des première et deuxième lignes sont remplacés par deux bataillons du 80e RI.

Posté par dunbarne à 17:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

29 juin 2017

Bixschoote : sur la place de l'église

Pendant la nuit du 26 au 27 octobre 1914, des fusillades sont entendues aux avant-postes.

Au point du jour les éléments de le 5e DC tiennent toujours le carrefour à 2km nord nord-est de Steenstraate et occupe les premières maisons de Bixschoote.

La mission de la 5e DC est toujours de progresser pour fixer l'ennemi afin de permettre l'attaque de l'infanterie sur Maugelare.

Un des pelotons du 5e GC est en réserve au Moulin de Zuydschoote, où se trouve également le PC du commandant de la 5e DC et l'escadron à pied du 16e Dragons. A 9h30 celui-ci quitte le moulin pour aller remplacer le l'escadron à pied du 9e Dragons aux tranchées de Steenstraat.

A 10h30, la 3e Brigade de Dragons fait savoir qu'un peloton du 5e GC a essuyé des coups de feu venant du sud de Bixschoote alors qu'il marchait à l'attaque sur la place de ce village. En même temps les lisières sud du village étaient canonnées.

Note du Capitaine DE TARLÉ, reçue à 11h10 par le Colonel ROBILLOT

" J'ai envoyé ce matin 2 patrouilles vers Bixschoote. L'une d'elle m'ayant signalé que le village ne semblait plus occupé, j'ai envoyé une section pour tenir les débouchés nord. En arrivant un peu au-delà de la place de l'église, l'homme de pointe de cette section a reçu des coups de feu venant des maisons derrière lui et a été blessé.

[il semblerait qu'il s'agisse du Chasseur LEMAIRE dont le nom est indiqué dans l'historique du 5e GC].

D'autre part, les lisières du village étant sans cesse battues par l'artillerie, il sera difficile de s'y tenir tant que cette artillerie sera en position.

Dans ces conditions, j'ai jugé inutile de sacrifier quelques-uns des hommes qui me restent pour occuper un village intenable et j'ai fait rentrer ma section dans les tranchées de 1ère ligne.

Les Allemands ont de fortes tranchées en arrière à gauche et à droite du village. "

Cette note est confirmée par celle du Lieutenant-colonel DE TAVERNOST, qui indique que :

" [...] La relève du 29e [sic] groupe cycliste, prévue en raison des fatigues de ce groupe, me paraît délicate à faire en ce moment ; je vais voir si elle sera possible par l'escadron BON [...]

L'escadron BON sera aussi un peu moins fort que les sections DE TARLÉ (170 fusils contre 220) [...] "

Le peloton du 5e GC s'est donc légérement replié afin d'occuper les tranchées à quelques centaines de mètres au sud-ouest de Bixschoote.

 

Posté par dunbarne à 05:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

20 juin 2017

Caporal Raymond DRUVENT (1893 - 1914)

Le 26 octobre 1914, les positions occupées par la 5e DC sont les mêmes que la veille.

Une attaque est prévue : le Corps de cavalerie donne l'ordre à la 5e DC de coopérer à une attaque d'infanterie sur Maugelare et aider le 9e Corps dans la direction de Roulers.

Toutes les troupes de la 5e DC étant en position de combat et la réserve étant très faible, il est décidé de participer avec la seule artillerie. L'escadron cycliste (et non le 5e GC) est mis à la disposition de la 3e BD. Au soir, un peloton du 5e GC est renvoyé à Woesten, lieu de cantonnement du QG de la Division.

Ce même jour, le Caporal Raymond DRUVENT est tué à Steenstraate.

archives_E280218R

Né à Marcilly (77) il demeurait à Boulogne (92) lors de son recensement.

Incorporé au 5e Groupe cycliste en novembre 1913, il fut nommé caporal en juillet 1914, avant de partir au front.

 

Posté par dunbarne à 05:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :