Un Chasseur Cycliste dans la Grande Guerre

10 décembre 2018

Maurice LEJEUNE (1892 - 1914)

L'historique du 5e Groupe cyclsite indique que le Caporal Maurice LEJEUNE fut tué le 16 décembre 1914 lors d'une patrouille.

La fiche mémoire des hommes et sa fiche matricule fixent le décès au 17 décembre 1914

archives_H020742R

Maurice était né à Ciry Salsogne (02) en 1892. Lors de son incorporation au 29e BCP, il exerçait la profession de maçon.

Le 20 octobre 1913, il fut affecté au 5e Groupe cycliste qui venait d'être mis sur pied.

Il venait d'avoir 22 ans.

Une personne demeurant à Lyon avait signalé sa disparition à la Croix-rouge internationale au moyen du questionnaire offert par " Le Journal ".

Son nom est inscrit sur le monument aux morts de Ciry Salsogne.

Posté par dunbarne à 10:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


05 décembre 2018

Le PC à la ferme de la Vache crevée

Le 16 décembre 1914, une reconnaissance mixte de fusiliers-marins et de chasseurs est envoyée vers Saint-Georges.

Elle ne revient pas.

Trois hommes sont tués : le caporal Maurice LEJEUNE et les chasseurs Eugène PRUNELLE et Lucien LESURE.

Quatre autres sont blessés.

Les feux de l'ennemi prennent d'enfilade la route et le canal.

Le Capitaine DE TARLÉ installe son PC dans une maison dite de la Vache crevée.

Posté par dunbarne à 05:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

30 novembre 2018

Un petit-fils de chasseur cycliste

Le 7 décembre prochain à Grenoble, le petit-fils d'un chasseur cycliste interviendra lors de la journée d'études sur l'histoire de la bicyclette en Isère, Auvergne, Rhône-Alpes

J'aurai donc le plaisir de présenter la monture des chasseurs cyclistes : la bicyclette pliante Gérard.

 

Posté par dunbarne à 10:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 novembre 2018

Une liesse franco-américaine

Dans les ruines de Gondrecourt (55), le 11 novembre 1918

Extrait de l'historique du 5e Groupe cycliste :

" [...] C'est là  [Gondrecourt], dans un milieu américain, que l'Armistice surprend le Groupe au moment où il allait participer à cette offensive de Lorraine qui nous eût fait entrer en Allemagne, à la poursuite du vaincu, en vainqueurs l'arme à la main.

La joie est grande ; c'est la fin du cauchemar. Les Américains manifestent bruyamment leur bonheur par des exclamations auxquelles se mêlent des coups de feu [...] "

Ce même 11 novembre 1918, le Private Claborne Richardson du 22nd Engineers Light Railway, originaire du Kentucky, décédait.

Posté par dunbarne à 11:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 octobre 2018

Une erreur incompréhensible

La journée du 15 décembre 1914 est évoquée dans l'historique du 5e GC :

Le Groupe part à 4 heures pour Nieuport.

La route est rendue très pénible à cause de l'obscurité et des flaques d'eau. On s'arrête à Nieuport, où deux compagnies de fusiliers-marins se joignent au groupe sous les ordres du Capitaine DE TARLÉ.

Les buts à atteindre sont Saint-Georges et le Pont de l'Yser (pont de l'Union).

Carte extraite de St-Georges et Nieuport, les derniers chapitres de l'histoire des fusiliers-marins - BNF-Gallica

Le terrain étant partout inondé et marécageux, on ne peut progresser que sur la route en remblai et sur les berges du canal de l'Yser.

Deux colonnes par un marchent des deux côtés de la route, les chasseurs à gauche, les marins à droite.

A 1.200 m de Saint-Georges, la colonne est accueillie par des coups de feu partant des maisons avancées et des rives. En même temps, par une erreur incompréhensible, des obus français et belges tombent sur nous, tuant et blessant une quinzaine de marins et de chasseurs.

Les fusiliers-marins se retranchent dans les fermes le long de la route, les cyclistes traversent ce terrain inondé sur un talus en remblai et s'installent à hauteur des marins, à 800 mètres de Saint-Georges.

Posté par dunbarne à 10:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


10 octobre 2018

Mouvement offensif dans le secteur de Nieuport

A la lecture du JMO de la 5e DC, on apprend que tous les éléments de la division qui avaient quitté leurs cantonnements les 13 et 14 décembre (dont le 5e GC) ont participé à un mouvement offensif dirigé au Nord et à l'Est de Nieuport, sur Lombartzyde et Saint-Georges et exécuté par des troupes françaises sour les ordres du Général DE MITRY, quelques bataillons belges, ainsi que la flotte anglaise qui a prêté son concours à cette action offensive.

La lecture du JMO de la 7e BD nous en apprend plus sur l'ordre du 2e Corps de cavalerie reçu par le Colonel HENNOCQUE le 14 décembre 1914 :

L'attaque sur Saint-Georges, aux ordres du Colonel HENNOCQUE sera exécutée par :

  • le bataillon de fusiliers (moins la fraction montée sur les bateaux du canal nord) rendu le 14 à Nieuport, partie sud,
  • le groupe cycliste de la 5e DC, rendu à Oostdunkerque dans l'après-midi du 14,
  • une section du Génie rendue à la sortie sud de Nieuport le 14 au soir.


Cette attaque, passant par la chaussée de Nieuport à Saint-Georges, aura comme objectifs Saint-Georges et la ferme 200 m au Sud, puis le Pont de l'Union.

Elle sera appuyée au Nord par 3 bateaux remontant l'Yser et portant chacun 25 marins, au Sud par une flotille de 20 bateaux (dizaine de marins par bateaux), lancés sur les plaines inondées au Nord-Est de Ramscappelle et attaquant les fermes Sud de Saint-Georges.

Cette attaque sera appuyée par le Groupe d'artillerie de la 5e DC et l'artillerie belge de Ramscappelle. On s'efforcera de pousser une pièce à bras sur l'axe d'attaque pour appuyer au plus prêt l'infanterie.

PC du Colonel HENNOCQUE : Nieuport partie Sud.[...]

Les attaques déboucheront à 6h30 (heure française).

Posté par dunbarne à 05:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

25 septembre 2018

Direction Nieuport

Le 13 décembre 1914 à 11 heures, le Capitaine DE TARLÉ reçoit l'ordre de tenir son Groupe prêt à partir.

Par ordre du Corps de cavalerie, la 5e DC reçoit l'ordre suivant à 13 heures :

Les éléments indiqués ci-après rompront de leurs cantonnements au reçu du présent ordre :

1°/ L'Artillerie, 2 sections de mitrailleuses (une de chacune des 3e et 7e Brigades de Dragons), le Groupe cycliste, l'ambulance de la 5e DC et le détachement de cavaliers télégraphistes du Lieutenant SIMÉON, au complet, (en laissant seulement le matériel et le personnel nécessaires aux liaisons existantes au sein de la 5e DC), se dirigeront vers Wormhoudt, où ils recevront l'indication de leurs cantonnements. [...]

Ceci afin de coopérer à un mouvement offensif dirigé au Nord et à l'Est de Nieuport, sur Lombartzyde et Saint-Georges.

A 14 heures, le Groupe s'ébranle et va cantonner à West-capelle.

Le 14 décembre 1914, il se rend à Oostdunkerque en traversant Furnes dans l'obscurité. Il arrive au village à 21 heures et cantonne dans l'église, car il n'y a de place nulle part.

La Capitaine est allé avec le Colonel HENNOQUE, commandant la 7e BD et commandant le secteur, et le commandant de l'artillerie faire en avant de Nieuport une reconnaissance du terrain de l'attaque.

Posté par dunbarne à 05:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

15 septembre 2018

Honneur à tous

A la suite des citations du Capitaine DE TARLÉ et du Lieutenant MULLER, l'historique du 5e GC rappelle celles reçues par d'autres officiers, sous-officiers et chasseurs :

23 septembre 1914

Citation de l'Adjudant-chef MONTCOURANT à l'ordre du Corps de cavalerie

Au cours du combat du 25 août a fait preuve d'un courage remarquable en entraînant sa section à la baïonnette sur la ligne ennemie ; ce qui a eu pour résultat de faire reculer une compagnie entière.

25 septembre 1914

Citation du Médecin auxiliaire FAGOT à l'ordre de la Division de cavalerie

En toutes circonstances, a fait preuve du plus grand zèle, du plus grand dévouement, notamment aux combats d'Aiche en Repail le 18 août et de Crèvecoeur le 26 août, où il a largement contribué à enlever nos blessés et tués.

2 octobre 1914

Citation du Capitaine DE TARLÉ à l'ordre du Corps de cavalerie

A par son sang-froid, sa fermeté de caractère et son ascendant sur ses troupes, repoussé victorieusement les attaques successives de l'ennemi, et maintenu la possession de sa ligne.

22 octobre 1914

Citation du Sergent GUILLARD

Pris sous un feu violent de mitrailleuses au moment où il recevait l'ordre de faire replier sa section, et blessé à à la jambe, a continué à donner les ordres pour le mouvement de son unité, ne s'est laissé panser qu'après avori transmis son commandement et rendu compte de sa mission.

27 octobre 1914

Citation du Chasseur VÉRA

Le 5 octobre 1914, à la défense de Lens, sa section ayant eu sa ligne de retraite coupée, a traversé le canal à la nage, a détaché une barque  et en plusieurs voyages a résussi à faire passer l'eau à toute sa section.

17 novembre 1914

Citation du Lieutenant WATRIN

Exposé à ujn feu très violent d'infanterie venant de flanc, n'a pas hésité à se porter sur le point le plus exposé pour diriger des travaux d'aménagement. A été tué pendant cette opération mais a assuré la possession d'une tranchée à son peloton.

Citation du Chasseur MATHIEU

De liaison entre le Capitaine commandant du groupe et le commandant de secteur, a exécuté de jour et de nuit un trajet de plus de 300 mètres sous un feu d'infanterie et d'artillerie.

 

Posté par dunbarne à 05:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 septembre 2018

Arnèke (59) : Honneur aux officiers

Le 6 décembre 1914, le 5e GC avec l'état-major de la 5e DC se rend à Arnèke, qu'il habite du 7 au 12 décembre 1914.

Il y reçoit encore des renforts, et reprend l'instruction par des théories et des exercices avec les escadrons à pied.

Le 8 décembre 1914, à l'issue d'une revue, le Capitaine DE TARLÉ et le Lieutenant MULLER sont cités.

Le premier pour le motif suivant :

A donné les preuves du plus grand courage et de la plus belle énergie en maintenant son groupe devant des forces supérieures qu'il n'a pas hésité à contre-attaquer.

Le second cité à l'ordre du Corps de cavalerie et de la 5e Division de cavalerie, fait l'objet d'une nouvelle citation :

A fait preuve depuis le début de la campagne des plus grandes qualités militaires : sang-froid, énergie et bravoure.

A été blessé légèrement à la main.

La Croix de guerre n'a pas encore été créée, elle le sera quelques mois plus tard en avril 1915.

Posté par dunbarne à 05:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 septembre 2018

Demarly ?

Bonjour,

Suite à une mauvaise manoeuvre, j'ai supprimé un mail reçu via le blog.

Je me souviens juste du pseudo utilisé : demarly.

N'hésitez pas à me recontacter :

http://www.canalblog.com/cf/contactAuthor.cfm?mid=339554&bid=394601

Merci.

Posté par dunbarne à 20:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]