Un Chasseur Cycliste dans la Grande Guerre

14 septembre 2022

RDV à Saint-Memmie (51)

Le lieu de la prochaine conférence n'est pas anodin, puisqu'elle se tiendra à Saint-Memmie (51), ancienne ville de garnison du 5e Group cycliste

St_Memmie-oct2022

L'espace culturel " la Chapelle " à Saint-Memmie n'est autre que la chapelle de l'ancien séminaire transformé en caserne du 5e groupe cycliste.

Cette chapelle était le garage des bicyclettes pliantes.

Combien seront au rendez-vous le 14 octobre prochain ?

Posté par dunbarne à 05:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


10 septembre 2022

Se rapprocher d'Avesnes le Comte...

Du 1er au 4 mai 1915, le 5e GC se réinstalle au cantonnement. Le 4 au matin, le capitaine DE TARLÉ remet la médaille de Saint-Georges à Gustave PRUDHOMMEAUX.

Le soir, le groupe part à 22 heures en colonne isolée par Gorenflos, D0mart-en-Ponthieu, Outrebois où il arrive à 2 heures, et passe la journée.

Source googlemaps

A 20 heures, il prend de nouveau la route par la gare de Bouquemaison. Il est à l'avant-garde de la division.

La marche est pénible à cause de l'obscurité et du brouillard. Elle se fait par Le Louich, Ivergny, Beaudricourt, Etrée, Sars-le-Bois, Ambrines, Villers.

Le groupe arrive à 2 heures à Izel-les-Hameaux (Izel lès Hameau).

L'installation au cantonnement se fait sous l'orage.

Dans la journée, on se prépare à une marche en avant.

Le 6 mai, l'ordre général du 2e Corps de cavalerie prescrit de se porter dans la région d'Avesnes le Comte.

Posté par dunbarne à 05:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 septembre 2022

Gustave PRUDHOMMEAUX (1885-19--)

Comme l'indique l'historique du 5e Groupe cycliste, le chasseur Gustave PRUDHOMMEAUX fut décoré de la Croix de Saint-Georges de 2e classe le 5 avril 1915. Sa Croix portait le n° 164999 (JO du 13 avril 1915).

Sa fiche matricule est conservée aux archives de la Marne.

Gustave était né à Reims en 1885. Il exerçait la profession d'employé de commerce lors de son incorporation au 132e RI en octobre 1906. Libéré du service militaire en 1908 avec le certificat de bonne conduite. Une autre profession fut indiquée postérieurement : journaliste.

Rattaché au 106e RI et affecté au 5e Groupe cycliste le 1er octobre 1913, il rejoint Châlons le 2 août 1914. Malade à plusieurs reprises, son état avait nécessité des évacuations vers différents hôpitaux :

  • septembre 1914, hôpital de Mamers,
  • mars 1915, hôpital auxiliaire n° 30 de Tessé la Madeleine.

Blessé à Souain le 25 septembre 1915, il avait été évacué à l'hôpital de Nogent sur Marne en octobre, puis à l'hôpital temporaire n° 24 à Valognes. Il ne rejiont le dépôt du 5e GC que le 26 février 1916.

Outre la Croix de Saint-Georges, il avait également été cité à l'ordre du 5e GC le 25 février 1919 :

Infirmier d'une grande bravoure ayant au plmus haut point le sentiment de son devoir. Pendant les journées de mars 1918 à Roye et Montdidier des 17 et 18 juillet 1918, s'est de nouveau dévoué avec le plus grand esprit de sacrifice à ses camarades blessés qu'il a soigné dans des conditions particulièrement pénibles.

Cx guerre 1418

Démobilisé en mars 1919, il se maria au mois de décembre suivant à Paris.

Au mois d'août 1934, il reçut la Médaille interalliée ou Médaille de la Victoire.

Med_victoire

Gustave est décédé après 1934.

Posté par dunbarne à 05:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 août 2022

Ailly le Haut Clocher

Les 7 et 8 avril 1915, le groupe se réinstalle à Fortel, mais il sera dit qu'il ne doit pas y rester car le 9 avril, la Division de cavalerie va cantonner dans la Somme.

Le Groupe s'installe avec le QG à Ailly le Haut Clocher. Cantonnement agréable.


Le 14 avril a lieu une revue pour la remise des décorations russes. Le sergent SCHUMANN et le chasseur PRUDHOMMEAUX, qui sont titulaires de la Croix de Saint-Georges, sont absents.

stgeorgescroix4a



Le 21 avril, à 6 heures, le groupe à bicyclette retourne à Bellacourt, par Mouflers, Domart, Doullens. Après une grande halte, il arrive à Bellacourt à 15 heures. La relève se fait à 16 heures sans incidents.

Séjour aussi calme que les précédents. La relève a lieu le 29 et le 30 : le groupe rejoint Ailly le Haut Clocher par une très forte chaleur et avec beaucoup de poussière, il fait la grand'halte à Berneuil et passe à Gorenflos.

Posté par dunbarne à 05:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 août 2022

Lucien VAN REYNDORP (1893 - 1977)

Une carte postale de Fougères datée du 20 avril 1915, récemment mise en vente sur un site d'enchères en ligne, m'a permis de retrouver la trace de Lucien VAN REYNDORP.

Fougères était l'un des lieux du dépôt replié du 5e Groupe cycliste.

Voici la transcription du texte (orthographe respectée) :

Madame

Je vous envoye ces deux mots pour vous donner de mes nouvelles.

Je suis toujours en bonne santé apart ma jambe qui me fait souffrir par des douleurs.

Il faut espérer que cela durera pas longtemps maintenant.

Recevez madame mes plus sincères salutations

Lucien Van Reyndorp - 5e Groupe Cycliste - Dépôt à Fougères - Ille et Vilaine

Une recherche sur le site Grand Mémorial m'a dirigé vers le site des archives de Paris où j'ai pu retrouver la fiche matricule de Louis Lucien VAN REYNDORP.

Celui-ci était né en 1893 à Paris 18e. Miroitier lors de son incorporation au 5e Groupe cycliste du 29e BAP en novembre 1913, il fut nommé 1ère classe le 4 février 1914.

Il fut blessé le 16 décembre 1914 lors des combats de Saint-Georges. Cette blessure fut probablement assez sérieuse puisque d'après le texte relevé sur la carte, Lucien était encore au dépôt du 5e GC en avril 1915.

Il fut muté au 65e BCP le 5 décembre 1915, puis nommé caporal le 20 décembre 1916, après avoir été cité à l'ordre de la Brigade le 11 octobre 1916 :

Au cours des récentes opérations sur la Somme, a rempli de jour et de nuit les fonctions d'agent de liaison dans des circonstances particulièrement périlleuses.

Cx guerre 1418

Lucien fut capturé le 28 mars 1918 à Montdidier et détenu au camp de Langensalza, puis de Göttingen, d'après les renseignements relevés dans la base de la Croix-rouge internationale.

Rapatrié en janvier 1919, il fut démobilisé au mois d'août suivant.

Lucien est décédé au mois d'août 1977 à Paris 18e dans sa 84e année.

 

 

 

Posté par dunbarne à 15:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


30 juin 2022

Retour à Bellacourt

Le séjour aux tranchées est aussi calme que le précédent : le 5e GC a maintenu deux pelotons en 2e ligne la nuit.

Des abris ont été construits à proximité du PC du capitaine.

Un boyau conduite au village, une muraille de terre protège la route de Berles.

Le 31 mars, le général Louis ALLENOU, commandant la division de cavalerie, visite le secteur.

https://www.ladepeche.fr/2020/08/17/histoire-le-general-allenou-et-son-epouse-9022886.php

Le 1er avril, c'est le général Alexandre GALLET, commandant la division territoriale.

Le temps très beau jusqu'au 2, devient plubieux à partir du 3 avril. C'est alors l'affreuse boue d'Artois qui envahit boyaux et tranchées, dont les parapets s'éboulent.

Le jour de Pâques, la messe est dite en première ligne.

Le 5 à 20 heures, par le même temps atroce, le 4e GC vient relever le 5e GC qui cantonne à Bellacourt et qui le lendemain, à 4 h, se dirige vers Fortel par Beaumetz, Saulty, Bouquemaison. Arrivé à 9 h après une bonne route.

Posté par dunbarne à 05:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 juin 2022

Henri NOLLE (1890 - 1916)

Le Sergent Henri NOLLE fut blessé lors de l'expérience de lance-bombes du 19 mars 1915.

Natif de la Marne en 1890, il était domestique de culture lors de son incorporation 29e BCP le 1er octobre 1911.

Six mois plus tard, il fut nommé caporal, avant d'être " renvoyé dans ses foyers " le 8 novembre 1913 avec le certificat de bonne conduite.

Depuis le 20 octobre 1913, il était affecté au 5e Groupe cycliste, qu'il rejoignit le 2 août 1914 lors de la mobilisation générale.

Un mois avant l'accident du 19 mars, il fut promu sergent.

Après sa convalescence, il fut muté au 65e BCP (le bataillon du réserve du 25e BCP) en décembre 1915.

Blessé le 25 février 1916 par des éclats de grenade, il fut évacué avant son retour au dépôt 4 mois plus tard.

Blessé une nouvelle fois lors d'un maniement de grenades à Connéré (72), il est décédé à l'hôpital auxiliaire n°1 au Mans.

archives_I430933R

Il était âgé de 26 ans.

Son nom est inscrit sur le monument aux morts de Brusson (51).

Il fut décoré de la Médaille militaire à titre posthume en 1923 avecla citation à l'ordre du bataillon suivante :

" Brave sous-officier mort pour la France le 27 septembre 1916, à Connéré, des suites de blessures reçues en service commandé, au cours d'un exercice de lancement de grenades. "

med_mil_1

Posté par dunbarne à 05:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 juin 2022

Sur la route, à bicyclette

Le 10 mars à 20 heures, le Groupe est relevé par le 4e GC et couche à Bellacourt. Il part à 3 h pour Gouy, où il embarque en camions qui le ramènent à Fortel.

A peine y est-il arrivé qu'il faut de nouveau partir.

Le 12 mars, il reçoit l'ordre de se trouver à 13h30 à Vacquerie où un nouvel ordre le fait se rendre à Valhuon par Nuncq et Saint-Pol.
La route est rendue agréable par le beau temps et le cantonnement est bon.

Le lendemain, nouvelle étape facile par Diéval, Ourton, Bruay. Le Groupe arrive à Gosnay, but de son voyage vers 12 heures.

Du 14 au 24 mars 1915, vie au cantonnement. Le Groupe s'y livre aux différentes occupations : nettoyage, instruction, vaccination.

Le 16 mars, les chasseurs vont aux douches à la Fosse 3 de Bruay.

Le 19 mars, au cours d'une expérience de lance-bombes, un éclatement prématuré blesse grièvement le capitaine du Génie QUINSLOT et légèrement les lieutenants Émile RAGUENET et Raphaël GOUDAILLER, les sergents RIMBAULT et Henri NOLLE, plus sérieusement l'adjudant Arthur DALEIRAC, les sergents MANTELLE, ROUSSEAU et le chasseur LEGRAND.

Le 23 mars, le général DE MITRY, commandant le corps de cavalerie, passe la division en revue à Hesdigneul.

Les 25 et 26 mars, 200 hommes sont envoyés travailler aux tranchées entre Sains-en-Gohelle et Hersin.

Le 27 mars, le Groupe se prépare à un départ pour un nouveau séjour à Bellacourt qu'il rejoint le lendemain à bicyclette en passant par Houdain, Aubigny, Gouy.
Parti à 8 h, il arrive à 14 h. Les machines sont déposées à Bellacourt. La relève de la 7e DC a lieu.

Posté par dunbarne à 08:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 juin 2022

Secteur de Bellacourt

Le séjour aux tranchées se passe sans incidents graves.

L'ennemei canonne fort peu. Le village qui est à 1.500 mètres des lignes ennemies ne reçoit rien et sa population y vit en toute sécurité, une croupe le dissimule aux vues de l'ennemi.

La fusillade est assez intense parfois, les balles sifflent au-dessus des maisons. Elles rendent très dangereux les déplacements sur la route de Bellacourt à Berles qui court sur la crête et est ainsi balayée.

Les boyaux ne commencent que là.

C'est ainsi que le Chasseur FLAMANT est blessé par une balle près du village.

 

Posté par dunbarne à 08:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 juin 2022

Aux côtés des territoriaux

Le JMO de la 5e Division de cavalerie contient une carte des positions occupées dans les environs de Bellacourt au cours du mois de mars 1915

Bellacourt_03-1915

SHD - Mémoire des hommes - JMO de la 5e DC

Les traits rouges représentent les cyclistes du 5e Groupe : leurs emplacements s'intercalent pour partie avec ceux des 84e RIT et 82e RIT.

Posté par dunbarne à 08:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :