Un Chasseur Cycliste dans la Grande Guerre

20 avril 2019

Des Dragons en renfort

Des escadrons à pied du 9e régiment de Dragons viennent renforcer les chasseurs et les marins le 28 décembre au matin.

De la Maison du asseur on prend d'enfilade les maisons du village.

Grâce à cet appui une compagnie de fusiliers-marins et un escadron de dragons peuvent entrer dans Saint-Georges.

Ils se fortifient à la lisière Est.

Au cours de cette opération le lieutenant AMYOT D'INVILLE et le sous-lieutenant DE VEAUX DE SANCY du 9e Dragons sont tués.

archives_B180634R -archives_K560156R

Mais aussi 7 hommes tués, 2 disparus et 32 blessés.

Posté par dunbarne à 01:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


10 avril 2019

Tranchée perdue, tranchée reprise

Dans la nuit du 26 décembre 1914, une petite troupe allemande parvient, en se faufilant le long des berges, à prendre notre première tranchée.

Au cours de cet assaut, plusieurs chasseurs sont blessés et les autres parviennent à se replier par le boyau sur la tranchée suivante.

Le 27 décembre 1914, dès le jour, notre artillerie ouvre un feu violent sur la berge occupée par l'ennemi.

Le 3e peloton avance par le boyau jusqu'au contact avec le mur de terre élevé par les Allemands. On se fusille pendant deux heures de part et d'autre. Ceux qui tentent de franchir le parapet sont tués.

Vers 12 heures, l'ennemi cède peu à peu le terrain et permet ainsi aux chasseurs de reprendre la tranchée perdue puis de s'emparer de la Maison du passeur où ils se fortifient.

2019032218240025569

Mais l'ennemi bombarde violemment le terrain conquis et les pertes deviennent sérieuses.

Le boyau complètement bouleversé est remis en état.

Posté par dunbarne à 10:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

20 mars 2019

La Maison du Passeur à 200 m

Du 20 au 25 décembre 1914, le Groupe continue à progresser sur la berge du canal.

A chaque bond, on élève une sorte de redoute qui est reliée aux précédentes par un boyau.

L'artillerie ennemie est très active.

Les marins progressent également sur la route, mais plus lentement.

Le 25, le 5e GC est arrivé à 200 mètres de la Maison du Passeur au contact avec les fils de fer d'un poste allemand...

Posté par dunbarne à 05:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

10 mars 2019

Secteur de Nieuport

Les 17 et 18 décembre 1914, on travaille :

  • une mitrailleuse est installée sur la route,
  • un boyau de communication est construit sur la rive de l'Yser.

Mais tout ceci ne peut se faire que de nuit où on gagne un peu de terrain sur la route et sur la berge.

Le 19, la relève s'organise : le Groupe a un peloton en 1ère ligne, un en soutien au P. C., le dernier à Nieuport.

Dans cette ville tombent beaucoup d'obus de tous calibres jusqu'au 420, les troupes qui habitent ont des pertes chaque jour, la ville est dévastée, on loge dans les caves.

Posté par dunbarne à 10:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

20 février 2019

Changement de montures

Il y a un peu plus de deux ans j'avais évoqué la mise sur pied de pelotons cyclistes au sein de la 5e division de cavalerie. Ceux-ci furent équipés de bicyclettes réquisitionnées.

D'autres furent équipés de bicyclettes pliantes Gérard, comme celles des chasseurs cyclistes.

Je viens de chiner cette carte photo représentant des chasseurs à cheval du 18e RCC

Sur l'écriteau derrière eux, on peut lire :

158e division active de campagne - 18e chasseurs à cheval - peloton cycliste

Le 5e escadron du 18e RCC et le peloton cycliste du 18e RCC avait été versés à la 158e DAC lors de la constitution de celle-ci le 15 août 1915.

Le premier chasseur à gauche porte un brassard de fonction sur lequel on distingue un vélo : il devait être estafette ou agent de liaison.

L'un de ces hommes est Félix LAUMAILLE, auteur de la correspondance au verso, datée du 31 mars 1916 et adressée à son frère.

 

Posté par dunbarne à 01:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


10 février 2019

Brevet velocipédique militaire

Monsieur DIJON était titulaire du brevet vélocipédique militaire délivré par l'Union vélocipédique de France (UVF).

Brevet_UVF

Ce type de brevet avait été créé à l'initiative de l'UVF dès 1889, afin d'encourager les jeunes gens à pratiquer le sport vélocipédique et espérer être incorporer comme estafette, agent de liaison ou encore chasseur cycliste. Cette initiative avait reçu l'agrément du Ministère de la Guerre.

L'armée créa son propre brevet de vélocipédiste militaire en 1892, lors de la publication du réglement provisoire sur l'organisation et l'emploi du service vélocipédique dans l'armée.

Monsieur DIJON fut-il incorporé dans les chasseurs cyclistes ? Mystère...

Posté par dunbarne à 05:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 janvier 2019

Nécropole nationale Notre-Dame de Lorette

Hervé, que je remercie, s'est rendu à la nécropole nationale Notre-Dame de Lorette et y a photographié la sépulture du Chasseur Eugène PRUNELLE qui vient enrichir l'album des sépultures du 5e Groupe cycliste

 Prunelle_5gc

Hervé, créateur de plusieurs blogs sur des régiments des Hauts de France, vient d'ajouter celui du 110e et 310e RI.

Posté par dunbarne à 05:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 janvier 2019

Les voeux du blog

Que retenir de l'année écoulée parmi les publications du blog ?

  • au mois d'avril, j'ai découvert l'existence d'une amicale du 5e Groupe cycliste,
  • au mois de juin, la petite-fille de Corentin Celton, boulanger dans le civil et sous les drapeaux,

Le récit et l'évocation des combats du dernier trimestre 1914 ont permis de mettre en lumière quelques chasseurs cyclistes tombés en Belgique et dans le Nord de la France.

L'iconographie s'est enrichie au travers de cartes postales ou de cartes photos.

Et, dans les derniers jours de 2018, la barre des 10.000 visiteurs a été franchie !

Merci à tous et meilleurs voeus pour 2019.

Posté par dunbarne à 17:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 décembre 2018

Lucien LESURE (1889 - 1914)

Le troisième homme mentionné, dans l'histoirque du 5e GC, comme tué le 16 décembre 1914 est le chasseur Lucien LESURE.

Né à Pierry en 1889, il demeurait au Havre lors de son incorporation. Il était charcutier.

Incorporé en 1910 au 154e RI, il accomplit son service militaire et reçut le certificat de bonne conduite.

archives_H201422R

Réserviste en 1912, il fut rappelé lors de la mobilisation générale et incorporé au groupe cycliste de la 5e division de cavalerie.

Tombé le 18 décembre 1914, un secours de 150 francs fut accordé à son père en juillet 1916.

Son nom est inscrit sur le monument aux morts de Pierry (51).

Posté par dunbarne à 10:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

15 décembre 2018

Eugène PRUNELLE (1893 - 1914)

Deuxième victime indiquée par l'historique du 5e Groupe : le chasseur Eugène PRUNELLE.

Eugène PRUNELLE, coiffeur lors de son incorporation, était né en 1893 à Pavant (02).

Sa fiche matricule et la fiche mémoire des hommes à son nom, indiquent qu'il est décédé le 17 décembre 1914 à Nieuport.

archives_J141565R

Il avait 21 ans.

Il est inhumé à la nécropole nationale Notre-Dame de Lorette à Ablain Saint-Nazaire (62), tombe 8142, rang 6 du carré 41.

Posté par dunbarne à 05:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,