Un Chasseur Cycliste dans la Grande Guerre

25 mars 2017

Victor PILLOY (1892 - 1914)

Parmi les noms des hommes figurant dans les pertes des combats d'octobre 1914, apparaît celui du chasseur PILLOY.

Une recherche sur Mémoire des hommes m'a permis de trouver la fiche correspondante

archives_I920599R

L'unité indiquée est le 29e BCP., unité d'origine du 5e Groupe cycliste.

La fiche matricule de Victor PILLOY est disponible sur le site des archives de l'Oise. La mention " Groupe cycliste " au-dessous de 29e bataillon de chasseurs confime que Victor était bien affecté au 5e GC.

Elle précise également qu'il avait été blessé lors des combats de Steenstraat le 25 octobre 1914 et qu'il est décédé le 27 octobre à Ypres.

Son père reçut en 1916 un secours de 150 francs versé par le 106e RI, unité administrative de rattachement.

Son nom est inscrit sur le monument aux morts de Mareuil la Motte (60), sa commune natale.

 

Posté par dunbarne à 05:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


20 mars 2017

Bixschoote

Le 22 octobre 1914, le 5e Groupe cycliste reste en réserve à Zuydschoote, puis à 13 h part avec la 5e Brigade légère pour Boesinghe.

Le 3e peloton a gauche est envoyé vers Bixschoote pour appuyer les Territoriaux.

Les 1er et 2e pelotons occupent les petits bois au sud ; le feu de l'infaterie est violent.

Le 3e peloton se retire avec peine à la nuit par Steenstraate.

Le 3e peloton éprouve les pertes suivantes :

Caporal OSMONT, Chasseurs FERBOEUF, ROCHER, Alfred LEROY, PARROT, FOURAY, et le Sergent VASSE blessés.

Caporaux BAUDRON et RICHARD, Chasseurs CHAMPEAUX, DUCHEMIN, RÉMY, Victor PILLOY et FLAMENT et ROBITAILLE.

Les autres pelotons passent par Boesinghe avec la cavalerie.

Le Groupe cantonne à Woesten.

Posté par dunbarne à 05:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

10 mars 2017

Une incroyable odyssée

Un ouvrage vient de faire son entrée dans la collection des documents relatifs au 5e Groupe cycliste :

20170304_185136-1

Détail amusant, ce fascicule porte le cachet de la bibliothèque de la garnison de Sedan, lieu de garnison du 147e RI. Sur d'autres pages, figure un autre cachet

Collée sur la couverture, une carte montrant le trajet du raid de la 5e Division de cavalerie derrière les lignes allemandes à partir du 8 septembre 1914

20170305_092457-1

Posté par dunbarne à 05:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 mars 2017

Alfred LEROY (1892 - 1914)

Le 21 octobre 1914, le Chasseur Alfed LEROY fut porté disparu lors des combats du moulin de Langemarck.

archives_H161007R

Alfred était né en 1892 à Château-Thierry (02). Il était maçon lors de son recensement. Incorporé au 29e BCP le 8 octobre 1913, il fut affecté au Groupe cycliste comme l'indique sa fiche matricule conservée aux archives de l'Aisne.

Ce document nous apprend qu'Alfred avait été blessé à deux reprises au début du conflit :

  • une première fois à Bixschoote le 22 août 1914,
  • une seconde fois lors des combats de Crèvecoeur le 26 août 1914.

Porté disparu en octobre 1914, son décès fut déclaré par jugement du 13 juillet 1922 rendu par le Tribunal de Château-Thierry.

Alfred avait 22 ans.

Posté par dunbarne à 05:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

25 février 2017

Le moulin de Langemarck

Le matin du 21 octobre 1914, la 5e Division de cavalerie se rassemble à Bixchoote.

Le 5e Groupe est mis à la disposition de la 7e DC : il doit aller tenir les hauteurs entre Mangelaere et Koekuyt, au nord de Langhemark.

Les 2e et 3e pelotons atteignent la hauteur du moulin et engagent une vive fusillade avec l'ennemi retranché au moulin.

Les Anglais sont à notre droite près du chemin de fer.

Vers 14 heures, la 7e DC se replie sur Bixchoote.

A la nuit, le 5e GC et un escadron à pied rentrent dans le village.

Vers 21 heures, retour à Steenstraate.

Au cours de la fusillade, le Chasseur Alfred LEROY est porté disparu.

Posté par dunbarne à 05:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


20 février 2017

Stadenberg - 20 octobre 1914

Le 20 octobre 1914, le 5e GC rejoint la division de cavalerie qui est sérieusement engagée à Stadenberg. Le 2e peloton va renforcer le 60e BCP au bas de la hauteur pour permettre aux Dragons de se dégager ; les 1er et 3e pelotons restent en réserve dans les tranchées à 1km au sud.

L'objectif de la 5e DC est Staden, aidé par une offensive de la 4e DC sur Linkhock.
L'infanterie (41e et 60e BCP) doit occuper Stadenberg.
L'attaque sur Staden sera reprise par la 5e BL et le 9e Dragons, une batterie d'artillerie et 2 pelotons cyclistes qui attaqueront par le nord en liaison avec la 4e DC.
La 3e BD appuiera l'attaque par le sud.
Le 29e Dragons et un peloton cycliste seront en réserve à 8h à Wijfwegen

Toute la nuit, les Allemands ont attaqué les avants postes sans succès. Toutefois une des premières barricades tenue par les chasseurs cyclsites est enlevée par l'ennemi qui est bloqué par l'escadron SAVESTRE.

A 7h une attaque allemande est déclenchée sur Stadenberg. La 3e BD éprouve de grandes pertes.

A 8h un peloton du groupe cycliste est envoyé à Stadenberg pour aider la 3e BD à décrocher. Il protège le repli des 41e et 60e bCP.
La 5e BL a ordre de tenir sur le front Stadenrecke-Oudank et en cas de repli, de se diriger sur Waldhock par la forêt d'Houthelot.

A 9h55 on apprend qu'un corps d'armée britannique débouche de la rive est.
Ordre est donné à la 5e DC de chercher à arrêter l'ennemi sur la position Wilwegen - lisière est de la forêt d'Houthelot le plus longtemps possible.
La position est tenue jusqu'à 15 heures, heure à laquelle la 7e BD se replie sur Schaap-Ballée.

A 16h45, l'ordre de repli est donnée à la 5e BL, la 7e BD et la 3e BD.

Les différents éléments de la 5e DC se replient sur Steenstraat, où cantonnent les cyclistes.

Posté par dunbarne à 05:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

10 février 2017

Dragons à bicyclette

J'ai évoqué au cours de l'année passée la création de pelotons cyclistes avec des cavaliers démontés équipés de bicyclettes de réquisition. En voici quelques-uns sur cette carte postale légendée " Frevent - Grand Place 1915 "

 

001

Ces dragons sont reconnaissables notamment à leur casque

002

Il est intéressant de noter que les bicyclettes sont harnachées de manière semblable à leur monture habituelle, à la différence des chasseurs cyclistes.

Posté par dunbarne à 05:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 février 2017

A la disposition de la 6e Division de cavalerie

Le 19 octobre 1914, le 5e GC est mis à la disposition de la 6e Division de cavalerie sur la demande de son commandant. Il est envoyé à Roulers (Roeselare) où il organise la défense des lisières est et sud à Vijfwegen.

L'artillerie allemande tire violemment, les feux d'infanterie sont nourris vers le château de Kastelhoeck.

A 13 heures, devant l'attaque débordante de l'ennemi, ordre est donné de se retirer vers l'ouest en occupant des positions de repli successives, desquelles on tire sur l'infanterie allemande qui sort de Roulers.

Conformément aux ordres du 2e Corps de cavalerie, on traverse Oostnieuwkercke, couvrant avec la 6e DC Paschendaele tenu par les territoriaux.

17h couverture du repli de la 6e DC avec la Brigade de Dragons.

A 20 heures, le 5e GC va cantonner à Poelcapelle.

Posté par dunbarne à 05:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

30 janvier 2017

En route vers Roulers

Le 18 octobre 1914, la 5e DC, conformément aux ordres donnés au 2e Corps de cavalerie, fait mouvement vers Roulers avec la 6e DC sous les ordres du Général REQUICHOT.

La 6e DC est en avant. Les cyclistes du 5e GC précèdent le gros de la division et sont en distance d'avant-garde après la 3e Brigade.

L'itinéraire suivi est Poëlcappelle, Pipegaal, Bixchoote, Langhemarck, où la 5e DC arrvie vers 9h30.

Elle reçoit alors l'ordre de reconnaître et d'attaquer l'ennemi sur le front Staden - Roulers. Une division de cavalerie belge et un bataillon belge sont en réserve à Schaap-Balier. Trois bataillons français doivent tenir la lisière est de la forêt d'Houtulst.

A midi, la 5e DC arrive à Stadenberg où elle s'arrête 3/4 d'heure pour faire manger hommes et chevaux.

Elle reprend ensuite sa progression vers Staden alors qu'elle reçoit l'ordre de se porter sur Roulers pour collaborer à l'attaque avec les 6e et 7e DC. Les Anglais coopérent également à l'attque. La 5e BL est détachée avec une batterie sur Roulers, la 3e BD reste en position d'attente à Lindeken.

A 18h, les Allemands évacuent Roulers et l'ordre de cantonner est donné.

Les cyclistes et l'artillerie de la division cantonnent à Stadenberg.

.

 

 

Posté par dunbarne à 05:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

25 janvier 2017

Iconographie : coquilles et anachronismes

L'iconographie des chasseurs cyclistes n'est pas très conséquente.

Alors, quand on peut trouver un document mentionnant des chasseurs cyclistes, c'est l'occasion de tenter d'en savoir plus.

Un autre numéro de l'hebdomadaire " l'Illustré national " précédemment évoqué ici, comporte une illustration représentant le fait d'armes d'un sergent TROU et de quelques chasseurs cyclistes.Gade

unnamed

Un contact auprès de Bruno, créateur du forum dédié à leur histoire, permet de déceler une première erreur : il s'agit du Sergent TRON (et non Trou), et de préciser le groupe cycliste évoqué : le 1er GC. Il me communique par la même occasion un portrait de ce sous-officier et le texte de la citation à l'ordre de l'armée parus dans un autre hebdomadaire de l'époque comportant un tableau d'honneur.

Par déduction de date par rapport à d'autres illustrations de l'Illustré national, je pensais que l'action décrite était postérieure à juillet 1915 : la présence de casques Adrian, m'orientait également dans cette direction.

Cependant, une recherche sur le Journal officiel m'a permis de retrouver la publication de cette citation en janvier 1915 pour prendre rang en novembre 1914. Par la même occasion, j'apprends le prénom du Sergent TRON : Jean.

En reprenant le dessin, je note plusieurs anachronismes par rapport à 1914, tels que :

  • deux pantalons rouge pour des chasseurs,
  • la représentation de bicyclettes rigides et non pliantes qui équipaient les chasseurs cyclistes,
  • deux casques Adrian qui n'entreront en service qu'en 1915...

Mais il y avait aussi quelques approximations dans le dessin représentant le fait d'armes du Chasseur Louis LALOUE.

Posté par dunbarne à 05:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]