Précédemment évoqué il y a un mois comme l'une des victimes des combats d'Estaires, revenons sur Jules GARNIER.

Une fiche mémoire des hommes à son nom indique le corps de rattachement administratif du 5e GC : le 106e RI.

archives_F150662R

Jules Auguste GARNIER était né en 1892 au Mesnillard (50). Il savait lire, écrire et compter et qu'il était cultivateur, lors de son incorporation en octobre 1913 au Groupe cycliste de la 5e Division de cavalerie.

Sa fiche matricule indique qu'il fut porté disparu le 10 octobre 1914, et présumé tué.

Une fiche à son nom est également présente dans la base de la Croix-rouge internationale. Elle indique que blessé le 10 octobre 1914, Jules fut évacué sur Lillers le 11 octobre 1914. Cette information avait été communiquée au bureau des Nouvelles du soldat, à l'Abbé HAY curé de la Bazoge et à Louis GARNIER, le père de Jules.

Un cachet DÉCÉDÉ avec la mention du jugment déclaratif de ce décès rendu par le Tribunal de Mortain le 27 juillet 1921 et la transcription de celui-ci à la Bazoge a été apposé après cette date sur la fiche matricule.

Son nom est gravé sur le monument aux morts de La Bazoge (50).