Le 5 novembre 1914, le Groupe cycliste reçoit l'ordre d'opération ssuivant :

Il continuera à tenir les tranchées qu'il occupe avec la 3e BD (Colonel ROBILLOT) et la 7e BD (Colonel HENOQUE). Les éléments seront dégagés au fur et à mesure qu'il sera possible et viendront se reformer autour de Woesten.

Le Colonel commandant la 3e BD, chef de groupement, s'entendra avec le Colonel DEVILLE, chef d'un groupement offensif chargé de prendre Bixchoote et de poursuivre l'offensive vers le Nord. Ce groupement est formé avec des bataillons des 80e, 41e et 60e BCP, les escadrons à pied des 5e et 15 chasseurs, 9e et 16e Dragons, l'escadron cycliste DILLON (remplaçant le Capitaine BON blessé), les batteries des 5e et 9e DC, ainsi que deux bataillons du 162e RI.

A 6 heures, le Colonel DEVILLE cherche à avoir la disposition des troupes qui tiennent les tranchées sous les ordres du Colonel ROBILLOT. Celui-ci s'y refuse.

Le Général de division envoie l'ordre suivant au Colonel DEVILLE :

" De l'examen de l'ordre d'opérations du 2e CA, il résulte que :

  • tous les éléments à peid et l'artillerie de ma division [la 5e DC] sont mis sous vos ordres pour une opération active ;
  • les cyclsites et les cavaliers combattant à pied continueront à tenir les tranchées où ils se trouvent à l'heure actuelle, mais qu'ils seront dégagés au fur et à mesure qu'il sera possible.

Ces éléments ne peuvent donc pas être mis sous vos ordres, Colonel ROBILLOT commandant la Brigade de Chasseurs d'Afrique, pas plus que sa brigade.

Je conserve la direction de ces troupes avec la mission de les dégager.

Je ne le ferai d'ailleurs que d'accord avec vous, mais en vous signalant qu'il est nécessaire de rallier les cavaliers à leurs chevaux avant la nuit.

Le Colonel ROBILLOT garde la mission que lui délègue le Général commandant la Division, de rallier successivement les éléments de cavalerie et cyclistes qui cesseraient d'être employés dans les tranchées ou ne le seraient pas actuellement.

Ces éléments seront envoyés dans la région de Woesten. Des ordres leur seront donnés pour leur stationnement ultérieur à Woesten, QG de la Division. "

A 8 heures, les Allemands attaquent les premiers avec une violence extrème. Toutes les troupes du secteur répondent à l'attaque allemande avec une coordination parfaite entre l'infanterie et l'artillerie. Chaque attaque allemande échoue.

Toute la journée se poursuit ainsi, les Allemands semblant préparer une grosse attaque pour la tombée de la nuit. Elle paraît se déclancher à 18h puis à 21h, mais l'artillerie les enraye à chaque fois.

Vers 17 heures, le Groupe cycliste et une brigade de dragons de la 9e DC sont envoyées en réserve pour la nuit au Moulin de Zuydschoote, à la disposition du Colonel ROBILLOT.