L'historique du 5e GC indique le nom du chasseur Vincent BOBIGNY parmi les victimes lors de l'embuscade du 20 septembre 1914.

Or, ce nom ne figure pas dans la liste insérée à la fin de ce même ouvrage.

Après vérification et recoupement avec Mémoire des hommes, il s'agit du Chasseur René VINCENT.

archives_K730447R

Ce nom est conifrmé par plusieurs historiens locaux et par le Médecin du Groupe, Pierre DAUTREY, dans ses souvenirs.

La fiche mémoire des hommes du Chasseur René VINCENT semble indiquer que c'est un jugement déclaratif qui tient lieu d'acte de décès. Vérification auprès de la mairie du 18e arrondissement de Paris, c'est bien le cas.

Pourtant, René VINCENT n'a pas été porté disparu, il est décédé des suites de ses blessures (confirmé par le récit du Médecin du 5e GC). Le jugement déclaratif précise que c'était à la Ferme de la Beuverie (Somme).

S'il est bien indiqué " 5e groupe cycliste " comme unité, il figure également le 106e RI, unité de rattachement administratif du 5e GC.

René VINCENT est inhumé dans le carré militaire de Péronne

Chasseur René VINCENT

Merci à Bruno pour la photo.

Son nom figure dans le mémorial virtuel de la Ville de Paris.

Non loin de sa sépulture, il y celle du Lieutenant Raoul DU PLESSIS DE GRENADAN du 22e Dragons, dont le corps avait été déposé dans l'un des véhicules récupérés à l'issue de l'embuscade et conduit à Péronne.